Mes goûts littéraires sont dus au hasard!

09 avril 2014

Daytripper

En temps normal, lorsque l'on se lance dans la lecture d'une fiction on aime bien avoir un personnage auquel s'attacher.

Si on peut aussi s'identifier c'est carrément la panacée...

Avec Daytripper, one shot qui vous embarque au Brésil, il y a matière à être perturbé. Les scénaristes de cette BD initiatique ou terminatique ont l'art et la manière de tuer leur personnage.

Alors que l'on commence à se glisser dans sa vie, à prendre nos marques et nos repères... il est déjà trop tard...

Je ne parviens toujours pas à savoir si j'ai aimé ou non cette BD... Elle est dérangeante et je pense que c'est bien là son objectif! Quand commence vraiment la vie? Qu'est-ce qui nous fait prendre conscience, avant la mort, qu'elle a bel et bien commencé?

Un exercice auquel il n'est pas inintéressant de se plier grâce à cette mise en abîme d'un chroniqueur nécrologiste, fils d'auteur célèbre.

Daytripper

La 4e de couv': Les mille et une vies d’un aspirant écrivain… et ses mille et une morts. Brás de Oliva Domingos, fils du célèbre écrivain brésilien, passe ses journées à chroniquer les morts de ses contemporains pour le grand quotidien de Sao Paulo… et ses nuits à rêver que sa vie commence enfin. Mais remarque-t-on seulement le jour où notre vie commence vraiment ? Cela commence-t-il à 21 ans, lorsque l’on rencontre la fille de ses rêves ? Ou au crépuscule de sa vie…

Les auteurs: scénario et dessins: Moon, Fábio Bá, Gabriel

Editions: Urban Comics


L'agneau

On ne se demande jamais assez ce qui c'est passé dans le vie de Jésus entre sa naissance et son décès... Christopher Moore s'est renseigné, une fois de plus il est parti des dernières études scientifiques en la matière pour partir dans un trip délirant, anachronique et totalement irrévérencieux!

Le résultat est plus que plaisant! On part dans un voyage dans le temps, avec des aller-retour entre l'an 2000 et les 30 premières années de notre calendrier. Mais aussi à travers une bonne partie du globe et des religions qui le peuple!

Drôle, décalé et finement mené, cette aventure de Joshua et Biff ne vous tombera pas des mains avant la fin... que nous connaissons pourtant tous très bien!

lagneauLa 4e de couv': L'ange Gabriel était bien tranquille dans ses nuages à faire le ménage de ses fourreaux d'éclairs et de ses traînées de joie lorsque la tuile lui est tombée dessus. Le Fils lui-même le désigne pour redescendre incognito chez les humains remplir une mission de confiance : retrouver le meilleur pote du Christ qui, deux mille ans plus tôt, faisait les quatre cents coups avec lui. Ce dénommé Biff - littéralement Labeigne - est une terreur qui a expérimenté pour son pote tous les péchés interdits. Il sait tout. Gabriel va tomber des nues. Lui qui devait lui faire raconter son histoire dans la plus grande discrétion va bien involontairement orchestrer le chaos. Comme le dit Biff lui-même : 'Vous pensez connaître la fin de cette histoire, mais vous vous trompez. Je sais de quoi je parle :j'y étais.'

Auteur: Christopher Moore

Editions: Folio policier, série Noire

Je l'ai choisi: parce qu'après le Secret du Chant des Baleines, je voulais approfondir... pas déçue, j'ai aussi lu Le lézard lubrique de Melancolycove et Un blues de coyote... j'en lirais plus... le soucis est que son succès ici ne vaut pas celui qu'il a dans les pays anglophones et qu'il ne se trouve pas facilement en librairie!

 

 

Posté par Voyule à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Lincoln

Si comme moi, Luky Lucke vous ennuie et que vous aimez l'humour potache, Lincoln est LA BD à lire!!

Fils de prostituée, né dans un Saloon, Lincoln à un sale caractère, il est faché contre la vie et on serait bien mal avisé de trouver que ce n'est pas normal. Ivrogne geulard, il est destiné à mourir jeune dans une bagare quelconque.

C'est sans compter sur l'intervention Divine d'un barbu qui décide de faire de lui un sauveur de l'humanité...

lincoln01

Le pitch BD Gest': Lincoln est un jeune américain né à la fin du 19ème siècle dans des conditions peu enviables. Orphelin élevé chez les prostituées, il est en colère contre la vie qui pourtant l’a doté d’un esprit bien aiguisé. Considéré rapidement comme un perturbateur inutile à la collectivité, il est jeté hors de son village. Devenu vagabond, il parcourt le pays sans but et sans plaisir.
Alors Dieu vient le voir sous les traits d’un paysan quelconque et fait le pari avec Lincoln qu’il connaîtra un jour le bonheur. Pour mettre toutes les chances de son côté, il le rend immortel.
Après des débuts difficiles, nos deux personnages vont devenir des compagnons de route. Dieu va tenter de faire de Lincoln un messie d’un genre nouveau, du style super-héros Cow-Boy, mais c’est compter sans la personnalité un peu tordue et manipulatrice de son protégé.

Auteurs: et Jérôme Jouvray

Editions: Paquet

Je l'ai choisi: Parce qu'on me l'a recommandé... et qu'effectivement les western humoristiques j'aime ça!

Posté par Voyule à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Viande froide cornichons, crimes et suicides à mourir de rire

Une perle!

On pourrait croire la chose morbide, voir macabre... Loin de là!!! Ce petit livre, revue caustique de la littérature forensic internationale tourne en ridicule les meurtres et suicides les plus improbables de la planète.

Je me suis réveillée tous les matins d'un bel été avec ces chroniques à mourir de rire diffusées à la radio. J'ai acheté le livre et je n'ai pas été déçue! Le ton et les remarques qui accompagnent ces cas de quelques pages vous propulsent dans un univers du burelesque et décallé exactement comme je les aime!

Cornichon

La 4e de couv': Au fond du labo à gauche, le précédent livre d'Edouard Launet, révélait quelques trésors insoupçonnés de la littérature savante. Viande froide cornichons tend à prouver que les sciences médico-légales sont particulièrement riches. Comptes rendus de médecine légiste et Annales de criminologie évoquent ainsi une " mort par étouffement avec un poisson vivant " et un meurtre à la débiteuse à lames circulaires multiples. Du chasseur tué - au fusil - par son chien au suicide dans une voiture par étranglement à la ceinture de sécurité, ce nouveau recueil de chroniques est un hymne à l'ingéniosité humaine et un merveilleux exercice d'humour noir - genre pour lequel la littérature scientifique est vraiment une source intarissable.

Auteur: Edouard Launet, ancien ingénieur, ancien journaliste scientifique, il s'est recyclé en auteur à l'humour pinçant et on l'en remercie!

Editions: Seuil

Je l'ai choisi: Parce que ça me faisait bien marrer à la radio...

 

 

 

 

Posté par Voyule à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Etrange suicide dans une fiat rouge à faible kilométrage

Particulier!

La narration est particulière... J'ai parfois eu de la peine à rester accrochée à ce polar, dont on ne voit pas venir le dénouement!

Difficile de s'attacher à ces personnages qui en disent à la fois trop et pas asser!

Fiat

La 4e de couv': Ethelred Tressider écrit des romans policiers sous trois noms différents. Et, ces temps-ci, il a trois fois plus de problèmes que n’importe qui. Avec l’inspiration d’abord, qui commence à lui faire sérieusement défaut, avec son agent littéraire ensuite, l’encombrante Elsie, qui n’aime ni la littérature ni les écrivains, avec son ex-femme enfin, Géraldine, qui vient de disparaître mystérieusement. Lorsque le corps de celle-ci est retrouvé près de chez lui et que la police évoque la piste d’un tueur en série, l’infatigable Elsie pousse notre brave romancier à exploiter d’hypothétiques talents de détective pour résoudre cette étrange affaire qui, elle en est convaincue, saura lui rendre l’inspiration.
Mais y a-t-il vraiment un tueur en série ? Et si oui, est-ce vraiment lui qui a tué Géraldine ?

Auteur: L.C. Tyler

Edition: Sonatine

Je l'ai choisi: Un peu comme toujours, pour le coté décallé du titre.

Posté par Voyule à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 mars 2013

Mélie, Tom et Paulette

Wouha.. un moment que je ne suis pas passée par là...

Tant mieux, j'ai pu faire le plein de trucs à recommander... ou pas!

Donc là on attaque avec une auteure que j'aime bien... Barbara Constantine

A Mélie, sans mélo. Tom, petit Tom, tout petit homme Tom. Et puis Paulette.

Croqueuse de tranche de vie, Barbara Constantine est une championne toute catégorie pour raconter des histoires de sentiments, de liens, de génération, l'air de rien en vous prenant par la main. Léger tout en étant profond, c'est à vous de choisir si vous souhaitez juste vous relaxer le cerveau avec une histoire sympathique pas loin du conte ou si ça vaut la peine de se poser des questions sur toutes ces interactions, ces relations... bref de trouver matière à philosopher!

Pis ce ton décalé avec lequel je la lis rend tout ça... palpable!

a_meli10tom_ptithommeEt puis Paulette

 

Les 4e de couv':

Mélie, soixante-douze ans, vit seule à la campagne. Sa petite-fille, Clara, vient pour la première fois passer toutes les vacances d’été chez elle. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu’elle a un problème de santé… Elle verra ça plus tard. La priorité, c’est sa Clarinette chérie ! Mélie, le mélo, c’est pas son truc. Elle va passer l’été (le dernier ?) à fabriquer des souvenirs à Clara. Des rigolos. Comme regarder pousser les bambous en écoutant La Traviata, chanter sous la pluie des chansons de Nougaro, goûter les mauvaises herbes qui poussent le long des chemins. Il y a aussi… le vieux Marcel, qui va apprendre à Clara à faire de la mécanique, Fanette, sa mère, qui va lui trouver un beau-père, Bello, son parrain, qui va agrandir sa bande de filleuls musiciens. Et puis, comme la vie est vraiment dingue des fois, il y a Mélie qui va enfin rencontrer le grand amour… Cent cinquante ans à eux deux ? Mais quand on aime, on ne compte pas !

Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil-home déglingué avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l'a eu à treize ans et demi). Comme Joss aime beaucoup sortir tard le soir, tomber amoureuse et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent tout seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va dans les potagers de ses voisins, pique leurs carottes, leurs pommes de terre… Mais comme il a très peur de se faire prendre et d'être envoyé à la Ddass (c'est Joss qui lui a dit que ça pouvait arriver et qu'elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention, efface soigneusement les traces de son passage, replante derrière lui, brouille les pistes. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, toute seule, sans pouvoir se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom (petit homme) n'était pas passé par là…

Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. À l’évidence, elle n’a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus (6 et 8 ans) lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas… 
Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la chercher. 
De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s’agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d’enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette…

L'auteur: Barbara Constantine

Editions: Calmanm Lévy (ou Poche)

 


 

 

 

 

 

13 mars 2012

Le sommet des dieux /Tragédie à l'Everest / 127h

Alors OK moi j'aime la montagne et j'aime l'aventure...

Donc là c'est une série de lecture qui font palpiter le coeur et qui fait frissonner!

Le Sommet des dieux c'est une magnifique adaptation par Tanigushi d'un roman Japonais parlant d'alpinistes qui partent à l'attaque de l'Everest. 5 tomes de tension, d'exploit, de grands froids et de belle réussites en montagnes. Captivant à en oublier de manger!

J'ai enchaîné sur la recommendation de quelqu'un avec Tragédie à l'Everest de Jon Krakauer. Journaliste, alpiniste américain, il a vécu en 1996 l'un des pires assaut du 8'848m, qui s'est soldé par la mort de 11 personnes dont deux guides aguéris. Partageant la montée sensationnelle des pentes de la montagne la plus haute du monde... on ne peut s'empêcher de se demander comment on agirait à leur place... Boulversée, accrochée comme jamais à la véritable aventure des ces alpinistes, encore baignée par l'ambiance du Sommet des dieux, j'ai frisonné sur mon canapé et dévoré le bouquin en deux temps trois mouvements!

Apparement monter l'Everest n'est pas le plus dur... c'est en redescendre vivant la véritable difficulté.

Pour bien faire, j'enchaîne avec 127h (j'ai vu le film, j'ai entendu parlé de l'aventure de Aron Ralston en 2003...). Et là, je tombe sur un passage... qui me retourne... : (parlant de Into de Wild adapté par Sean Penn et Jon Krakauer) "Je voulais goûter à ces plaisir, vivire ma passion pour l'aventure, mettre de coté la sécurité, de mon boulot et laissr mon esprit vaganbonder. Je devais donc apprendre les rudiments de la vie sauvage; je devais gagner de l'expérience avant de me lancer dans des expéditions de haut niveau; je devais me préparer afin de réduire les risques. Plus concrètement, il me fallait acheter un pick-up et donner ma démission. Mais il me restait beaucoup de chemin à pacourir avant de tenter l'aventure. Un autre bouquin de Krakauer, Tragédie à l'Everest, enflamma mon imagination durant l'hiver 1996 [...]. Epuisé par l'ascension finale, assomé par le blizzard, à court d'oxygène, les membres gelés, serais-je resté immobile, à attendre la mort? Aurais-je quitté le groupe pour sauvé ma vie? Serais-je retourné les chercher si j'avais réussi à atteindre le camp? Quelle attitude aurais-je adoptée? Cette tragédie me donnait envie de tester mes capacités [...]." 127h, Aron Ralston. Michel Lafont, 2005. pp.104-105

Questionnement qui me tarabustent depuis des jours... à la lecture du Sommet des dieux, de la Tragédie à l'Everest et à l'instant même de la lecture du 127h!!!

 

Bref, si vous aimez l'aventure... humaine et sportive... Lancez-vous dans une de ces trois lectures... ou les trois!!! Carrément!

 

SommetDesDieuxLe5_17052005  tragedie_everest  127h Aron Ralston affiche film

02 février 2012

Lydie

Un véritable coup de coeur!! Après une absence aussi longue... c'est le minimum!

La vie n'est pas un long fleuve tranquille et on aimerait tous, qu'à un moment donné ou à un autre on nous tende la main! Plongez dans cet univers de solidarité et de bonnes intentions qui donnent aux rêves des dimensions de réel!

En ce qui me concerne ce genre d'histoire à la fois légère et lourde de sens j'adore! Ok, j'ai versé une larme!

Le dessin est net et juste, les angles de vue sont judicieux et donne tout son sens à cet élan de solidarité! Le rythme de l'histoire est soutenu, mais laisse la place aux émotions.

Allez-y, tentez l'aventure et dites moi ce que vous en pensez!

 

lydie

 

La 4e de couv': "Lydie est mon hommage au quotidien, à la solidarité humaine et à la gentillesse. C'est mal vu d'être gentil de nos jours. Pourtant, la gentillesse, c'est comme le sucre sur les fraises:ça aide à faire passer les plus acides. Et puis après, c'est tellement bon de lécher l'assiette!" Zidrou

L'auteur: Jordi Lafebre et Zidrou

Editions: Dargaud

 

 

Posté par Voyule à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 janvier 2012

L'Ecole Capucine

Définitivement la Bretagne se prête aux histoires de magie et de surnaturel!

Voilà une petite histoire qui flirt avec la marge en mettant une petite dose d'irréel dans une querelle et des secrets de village comme on pourrait en connaître n'importe où... mais comme c'est en Bretagne, à l'époque d'avant... forcément tout est possible!

Un dessin que j'aime bien, même si j'ai toujours pas compris la coiffure de la dame!

capucine

Le pitch Vents d'Ouest: Dans le petit village breton de Kerfilec, la vie suit gentiment son cours quand débarquent, par un beau jour de l’été 1852, Camille Desfhouets et Honoré, les “parisiens”. Il y a vingt ans qu’ils n’étaient pas revenus. Ce retour inattendu engendre un malaise dans chaque esprit de Kerfilec. Et particulièrement dans celui d’Hortense Malanges, la vieille directrice de l’école Capucine. Cette petite école bâtie sur l’île de Dourduff, juste en face de la falaise… Curieuse de comprendre les raisons de ce retour inattendu, Hortense utilise pour la toute première fois de sa vie, un étrange pouvoir temporel dont tout Kerfilec va bientôt être la victime… Emmené par le trait précis et terriblement élégant de Vincent, laissez-vous emporter par la magie de L’école Capucine, une série palpitante et inventive qui vous plongera dans le passé, l’aventure, les tréfonds et les regrets de l’âme humaine…

Les auteurs: Jean-Blaise Djian (scénario), Vincent (dessin)

Editions: Vents d'Ouest

Je l'ai choisi: pour le dessin... évidement et pour l'histoire bretono-village-en-crise!

 

Posté par Voyule à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 janvier 2012

Lupus

Ahhhhhhhhhhhhhh!!! Yesssssssss!!!!!!!

Rohh comme ça fait du bien!

Alors soyons honnêtes, je ne suis toujours pas fan des BD au marqueur noir, mais là... définitivement Frederik Peeters il déchire tout!

Lupus, rien à voir avec la maladie! C'est un parcours iniatique sur fond d'aventure spatiale... Ok, là ça peut paraître kitch... mais NON! Non, non, non... Je ne sais pas comment il fait! C'est un voyage émotionnel trépidant, il y a du huit-clos et des grands espaces. Il y a de la matière pour l'imaginaire. Le dessins abupte de prime abord est en réalité pleins de petits détails et de finesse. Pris aux tripes, notre cerveau se laisse prendre au jeu et enrichi tout seul l'image!

Incroyable! Il faut absolument faire l'expérience! C'est... magique!!!!

 

Bon et puis.... c'est un genevois... donc... hein!

lupus

Le pitch de BDGest': [...] Le tout tourne autour de Lupus et Tony, en vadrouille aux quatres coins de la galaxie, à la recherche d'un gros morceau à pêcher et remplis au-delà de l'excès de stupéfiants en tous genres. Du bon temps facile en perspective, et ce jusqu'à cette rencontre fortuite avec Sanaa, jeune fille un peu larguée et dont la présence va agir comme un révélateur sur une amitié en pleine déliquescence.

L'auteur: Frederik Peeters

Editions: Atrabile

Je l'ai choisi: parce que j'ai surfé sur le site d'Atrabile (dans l'idée de postulé chez eux) et j'ai flashé... Aussi parce que JeanDelaFnac, m'a précédement fait lire Pilules bleues (qui m'avait mis à l'envers, à l'endroit :oP)

Posté par Voyule à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 décembre 2011

Au dessus du ciel de Bruxelles

Ben, euh... là, je dois dire que je ne sais pas trop quoi en penser!

Je m'attendais à quelque chose de très concret, voir limite militantiste... et en fait non... c'est plutôt conceptuel! Sans avoir lu le mot de l'auteur à la fin du deuxième tome... je dois dire que j'aurais été plutôt négative, mais quand on comprend dans quel contexte/état d'esprit cette BD a été faite... Oui, ok!

Nous sommes en 2003, Bush est sur le point de déclarer la guerre à l'Irak et à Bruxelles, on manifeste. Il y a cette jeune femme, musulmane, ceinturée d'explosif et fermement décidée à se faire sauter... au moins dans un des sens du terme!

Peut être que je spoile... mais j'ai envie de dire que c'est une magnifique illlustration de cette phrase tant rabbachée Faites l'amour et pas la guerre.

cielaudessusdebruxelles01cielaudessusdebruxelles02

Le pitch BDGest': 17 mars 2003.
Soixante ans après la shoah, trois jours avant le début de la guerre en Irak, Jules Engell Stern rencontre Fadya.
Il est juif Khazar, elle est beur, musulmane. Lui est de passage à Bruxelles, cherche son frère. Elle prépare un attentat terroriste au milieu d'une manifestation pacifiste...

Auteur: Yslaire

Editions: Futuropolis

Série: Finie, 2 tomes

Posté par Voyule à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 décembre 2011

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Truculent!!

C'est l'histoire d'un mec, pas très instruit, qui sait faire péter les choses!

Ce don va lui permettre de surfer sur l'Histoire de notre 20e siècle, qui fut riche en matière de guerre et d'explosions!

On démarre de la fin, enfin... presque. C'est le jour de ses 100 ans, et franchement, quand on a un âge aussi avancé on ne devrait plus être obligé de fêter son annivesaire! Donc Allan Karlsson s'évade de sa maison de retraite Suédoise pour... voir? ... En fait il n'y a pas vraiment réfléchi!

Embarqué dans son aventure de centenaire en fuite ou dans sa vie de gamin, de jeune homme explosif... on ne lache pas le bouquin une seconde!

vieux

 

 

La 4e de couv': Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur.
Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats… Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.   

 

Auteur: Jonas Jonasson ( ça ne s'invente pas!) Suédois à l'humour perçant!

Editions: Presse de la Cité

Je l'ai choisi: Pour sa couverture, son titre en vue de faire lire un truc bonard à mon paternel! A l'heure actuelle, il ne l'a pas encore lu, mais je l'ai beaucoup prêté!    

 

Posté par Voyule à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les hémorroïdes de Napoléon

Un petit recueil d'histoires sur l'Histoire. Marrant et permettant de cumuler quelques infos "plus on a de confiture, mon on étale sa culture" en société!

La traduction laisse un peu à désirer! Ca ne se lit pas d'une traite et c'est dommage parce que l'idée est bonne!

Pis savoir que Hitler aurait dû avoir un nom bien plus tarabiscoté ou qu'une guerre a été perdue parce que son général avait un peu mal au cul... c'est jamais perdu!

 

napoleon

La 4e de couv': Ce livre raconte des évènements minuscules qui ont eu des conséquences énormes.
Certains ont changé le monde. d'autres ont changé des vies et des contributions au monde. D'autres auraient pu le faire si les choses avaient tourné juste un peu différemment... La crise d'hémorroïdes dont souffrait Napoléon au matin de la bataille de Waterloo l'empêcha. dit-on. de surveiller attentivement la situation comme il avait l'habitude de le faire, en sillonnant le champ de bataille sur son cheval.
Ce matin-là. il n'était que l'ombre de lui-même, on connaît la suite... Nous allons donc un peu revisiter l'Histoire et porter un rude coup au mythe qui veut que les grandes choses ont de grandes causes. Ce livre raconte comment de petits jeux du hasard, du destin ou du sort ont influencé, plus largement qu'on ne pourrait le penser, le cours de l'Histoire. L'Histoire n'est donc pas une matière mortellement ennuyeuse.
Loin s'en faut ! Après avoir lu ce livre, vous saurez que les évènements les plus marquants peuvent avoir une origine dérisoire.         

L'auteur: Phil Mason, anglais spécialisé dans ce genre littéraire (Les testicules de Jeanne D'Arc en est un autre exemple)

Editions: L'Opportun

 

Posté par Voyule à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 décembre 2011

La marche du crabe

La condition des crabes...

Trilogie philosophicohumoristique énorme!!! Le crabe de gironde suite à un caprice de l'évolution ne peut se déplacer qu'en ligne droite! Sans l'avoir vraiment décidé trois de ces crabes vont mettre un sacré coup de pied au cul du déterminisme et boulverser tout ça!

A ne raté sous aucun prétexte!

Le petit court qui va bien avec: http://www.youtube.com/watch?v=ni0gHN0hIRg

 

Couv_118283

Le pitch de BDGest': Court métrage récompensé à maintes reprises, La Révolution des Crabes, avant de connaître une suite sous la forme d’un long, sera adapté en bande dessinée : une trilogie caustique autour de la condition d’un crabe, le Cancer Simplicimus Vulgaris ! En effet... Depuis 400 millions d’années, toutes les espèces évoluent dans la joie et l’allégresse. Toutes sauf une : le Cancer Simplicimus Vulgaris, ou crabe carré. Cette sous-espèce de crustacés peuplant les rivages de l’Estuaire de la Gironde est frappée, depuis des millénaires, d’une étrange tare : elle ne peut changer de direction, et est condamnée à marcher selon une même ligne droite ! Mais... Durant un été comme les autres, pendant que les vacanciers profitent du soleil et des congés payés, trois petits crabes carrés vont se rebeller, et bouleverser ainsi l’écosystème tout entier !

 

L'auteur: De Pins Arthur (Très joli sourire!)

Editions: Soleil Productions, Noctambules

Je l'ai choisi: parce que j'aime bien quand on met un coup de pied dans la fourmière

Posté par Voyule à 13:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 décembre 2011

Les contes du Korrigan et en prime Les Contes de Brocéliande

Une magnifique série de coin du feu!

On s'installe, on a à porté de main un bon thé bien chaud, une couette et on peut du coup s'évader auprès du petit peuple magique de Bretagne!

Koc'h, Korrigan conteur et vagabon nous entraîne dans ses aventures et nous contes ses légendes dans cette ambiance si particulière des pays celtes.

Série terminé l'année dernière ou cette année, chaque volume recèle trois légende liée par le fil conducteur des aventures de Koc'h.

 

CONTES DU KORRIGAN jpg

 

Le pitch de BDGest': Trois dessinateurs et deux scénaristes réunis autour d'un plus petit commun dénominateur : les Korrigans !

Venus des dolmens et des récifs d'Armorique, les facétieux lutins nous entraînent dans une folle gavotte pour nous conter, à leur manière, les récits qui ont forgé l'âme bretonne.

Un narrateur, Koc'h le Korrigan, un thème, et trois contes par tome, illustrés par un dessinateur différent.

Dans le premier volume, place aux trésors enfouis les richesses englouties de la sirêne des îles Glénan, la fortune secrète des Korrigans d'Erdeven, et le plus précieux de tous, le 'coeur d'or' du bossu de Quimper...

Les auteurs: T. 1 Le Breton Erwan, Peyenet Frederic

Editions: Soleil Production

Dans un registre similaire

Les contes de Brocéliandes

 

borceliande

La 4e de couv' du tome 1: "Brocéliande... Je vis ici depuis tant de siècles que ma conscience se confond avec celle des arbres. Si vous pénétrez au coeur de ma sylve, fermez les yeux et écoutez le vent bruisser dans les feuillages. Sans doute vous racontera-t-il comment naissent les enfants des fées, peut-être vous sussurera-t-il également combien ces mêmes fées, d'aventure si belles et si douces, peuvent devenir d'insatiables ogresses, ou préfèrera-t-il simplement deviser de la fourberies de certains Bogons mal intentionnés... Celui qui croit aux légendes anciennes est le bienvenu dans la clairière aux Dryades. Mais gare à celui qui ne respecterait pas la mémoire de ces lieux !

Les auteurs: beaucoup!!!!

Editions: Soleil Productions

 

Posté par Voyule à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Une gourmandise

Un petit roman approprié en ces temps de fête... il s'agit de se préparer aux goûts et saveurs qui vont réjouir nos palais d'ici quelques jours....

Ce petit roman sorti en 2000 est le développement d'une scène de L'élégance du hérisson sorti en 2009!

Un critique culinaire, sur le point de quitter cette vie terrestre recherche dans ses souvenirs ce goût, cette saveur si spéciale qu'il a connu plus jeune mais qu'il ne parvient plus à identifier!

Le personnage est ce qu'il est, mais l'écriture et le voyage culinaire vaut le détour, c'est littéralement un petit roman qui se dévore en quelques heures, qui met l'eau à la bouche et surtout qui ne fait pas prendre de poids!!!!

 

gourmandise

 

La 4è de couv': C'est le plus grand critique culinaire du monde, le Pape de la gastronomie, le Messie des agapes somptueuses.
Demain, il va mourir. Il le sait et il n'en a cure : aux portes de la mort, il est en quête d'une saveur qui lui trotte dans le cœur, une saveur d'enfance ou d'adolescence, un mets original et merveilleux dont il pressent qu'il vaut bien plus que tous ses festins de gourmet accompli. Alors il se souvient. Silencieusement, parfois frénétiquement, il vogue au gré des méandres de sa mémoire gustative, il plonge dans les cocottes de son enfance, il en arpente les plages et les potagers, entre campagne et parfums, odeurs et saveurs, fragrances, fumets, gibiers, viandes, poissons et premiers alcools...
Il se souvient et il ne trouve pas. Pas encore.

Auteur: Muriel Barbey

Editions: Gallimard

Je l'ai choisi: C'est mon ancienne prof de français qui me l'a recommandé!

Posté par Voyule à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 décembre 2011

Le retour à la terre

Après le combat ordinaire, (dont je parlerais dans un autre message très bientôt) Le retour à la terre c'est la vie de Manu Larssinet, un type sympa et bien anxieux qui s'installe avec Mariette, sa femme à la campagne.

Dessiné par Manu Larcenet, il s'agit de son histoire, sans vraiment l'être... mais quand même un peu. Elle est scénarisé par Ferri, qui lui n'a pas déménagé à la campagne, mais qui visiblement voit assez bien de quoi il retourne!

Des gags sur une demi page, percutants, très deuxième degré, l'adaptation c'est un truc qui prend du temps et la campagne c'est clairement pas comme la ville! Y plein de trucs qui font peur... et le chat est devenu neurasthénique! Pis la vie n'est pas tout à fait un long fleuve tranquille...

 

C'est fou ce que ça fait du bien de voir qu'il y a plus secoué que soi!

 

retouralaterre01

 

En plus en ce moment on peut trouver la série en tirage spécial à 3500 ex. pour chaque vol. avec un sachet de graine à planter!

 

La 4e de couv' du n° 1: - Ca s'appel ''la nature frangin'' Frangin... Jadis, les hommes viviaient dans la nature où ils chassaient pour se nourrir...

-J'aurais pas pu...

Les auteurs: Jean-Yves Ferri (scénario) et Manu Larcenet (qui vit et dessin à la campagne)

Edition: Dargaud

Série: en cours, 5 albums sortis

 

Posté par Voyule à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Alors là... comment vous dire...

Un petit roman épistolaire de derrière les fagots, je vous dit que ça! (oui certes la planète entière en parle... mais il se trouve que j'ai eu la chance de le lire avant qu'il ne fasse le buzz... c'est son titre qui m'a attiré... on s'en doutait!)

Là-dedans, il y a de l'amour, des femmes, de la guerre, une île ou deux, des rêves, de la réalité qui fait mal, de l'invraisemblable qu'on aimerait bien que ce soit du quotidien... Enfin c'est certainement un de mes romans préférés!

Pour dire, prise dans l'émotion de ma lecture, j'ai vite fermé le livre pour voir sur la 4è de couv' qui est cet auteur, dont je vais devoir rapidement lire toute l'oeuvre... Les larmes ont jailli! C'est une libraire-bibliothécaire (surtout) et sa nièce (un peu) qui sont à l'origine de ce petit paquet d'émotions à l'état brut... et je ne lirais pas toute son oeuvre car c'est fait.... elle est décédée peu de temps après avoir appris qu'elle allait être publiée...  Fichtre, n'est-ce pas malheureux?

Toujours est-il, que je vous le recommande plus que largement!

 

sans-titre

La 4e de couv': Janvier 1946.
Tandis que Londres de relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, natif de l'île de Guernesey, va-t-il lui fournir? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique; celui d'un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l'occupant allemand: le "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates".
De lettre en lettre, Juliet découvre l'histoire d'une petite communauté débordante de charme, d'humour, d'humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey... Fantasque, drôle, tendre et incroyablement attachant... Bienvenue dans le Cercles littéraire des amateurs d'épluchures de patates!         

L'auteur: Mary Ann Schafer et Annie Barrows

L'éditeur: NIL 

 

16 décembre 2011

Le secret du chant des baleines

"Rencontre improbable du commandant Cousteau et de Tex Avery, Le secret du chant des baleines est une relecture sous LSD de Vingt mille lieues sous les mers."

Il n'en a pas fallu plus pour que j'ai envie de le lire! J'aime la mer, j'aime la plongée et les baleines... j'aime Tex Avery, j'ai rien contre Cousteau... et surtout j'aime rire... alors bon...

J'ai dévoré... (pas littéralement,  je suis pas fan des trucs aquatique consommables)! Le ton est caustique, l'humour et cinglant, le tout est parfaitement délirant! Christopher Moore est certainement un grand malade, qui s'est donné la peine d'étudier la biologie marine de près, avec des spécialistes avant de se lancer dans son roman qu'on trouve dans le rayon SF des librairies!

L'aventure est passionnante, invraisemblable, elle vous prend par les couilles tripes et ne vous lâche pas tant qu'on n'a pas tourné la dernière page! Savoureux...

 

Le-secret-du-chant-des-baleines

La 4è de couv': Le biologiste marin Nathan Quinn travaille depuis des années sur le chant des baleines dans son laboratoire hawaïen situé sur l'île de Mauï.
Sponsorisé par une vieille milliardaire lunatique qui prétend que les baleines lui parlent et entouré d'une équipe de bras cassés, notre héros n'arrête pas de se faire chambrer par ses collègues scientifiques.
Un soir, alors que Nathan est sur le point de déchiffrer le chant des mammifères marins en appliquant une grille d'analyse mathématique binaire, son laboratoire est fouillé et saccagé. Quelques heures plus tard, lors d'une sortie en mer, son embarcation est retournée par une baleine qui l'avale. Pour Nathan, l'aventure ne fait que commencer...
Rencontre improbable du commandant Cousteau et de Tex Avery, Le secret du chant des baleines est une relecture sous LSD de Vingt mille lieues sous les mers. Attachez vos ceintures, lire un livre de Christopher Moore, c'est un peu comme si on pénétrait dans la Quatrième Dimension...

L'auteur: nan, mais je l'ai dit, c'est pas quelqu'un comme tout le monde hein!

Né dans l'Ohio en 1957, Christopher Moore, qui aime l'océan, le polo à dos d'éléphant, les émissions télévisées sur les animaux et les crackers au fromage, a étudié l'anthropologie et la photographie au Brooks Institute of Photography de Santa Barbara – où il écrira son premier roman, Practical Demonkeeping, publié en 1993. Après avoir passé quelques années dans une forteresse perdue sur une île inaccessible du Pacifique, il s’est récemment établi en Californie.

Edition: Gallimard, Série Noire

Je l'ai choisi: Dans le cadre d'un stage aux bibliothèques municipal, il fallait faire une séléction... Tex Avery et Cousteau ont eu raison de moi!

Aya de Youpougon

Ce petit bijou de BD est un vrai vent de fraîcheur!

 

Loin des histoires africaines avec des marabouts et des lions qui pénètrent dans le village, présage de grands malheurs, Aya de Youpougon est une histoire d'aujourd'hui ou presque.

Youpougon est un quartier d'Abidjan, Cote d'Ivroire et Aya est une jeune fille de 17 ans qui nous emmène dans ses aventures quotidiennes et celles de ses copines d'enfance.

Une pointe de la culture de là-bas, un zeste des problèmes quotidiens de toutes les familles du monde, un soupçon de ce qui casse les pieds dans les grandes villes et les quartiers en forme de petits villages... La recette fonctionne!

 

Passé le cap du français ivoirien, qui doit prendre maxi une dizaine de page, c'est une immersion rythmée dans la vie de ses personnages qu'on a de la peine à lâcher!

 

 

 

Le pitch BDGest': Dans les années 1970, la vie était douce en Côte d'Ivoire. Il y avait du travail, les hôpitaux étaient équipés et l'école était obligatoire. J'ai eu la chance de connaître cette époque insouciante, où les jeunes n'avaient pas à choisir leur camp trop vite, et ne se préoccupaient que de la vie courante : les études, les parents, les amours... Et c'est cela que je veux raconter dans Aya, une Afrique sans les clichés de la guerre et de la famine, cette Afrique qui subsiste malgré tout car, comme on dit chez nous, "la vie continue"...

 

Les auteurs: Marguerite Abouet (ivoirienne) pour les textes, Clément Oubrerie (parisien) pour les dessins

 

Editions: Gallimard Bayou

 

Série: en est au n°7

Posté par Voyule à 22:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,